Donald Trump est actuellement banni de plusieurs réseaux sociaux. L'ex-président des États-Unis a décidé d'agir et de porter plainte contre Twitter, Facebook et Google pour censure illégale.

L'ex-président des États-Unis, Donald Trump, porte plainte contre Facebook, Google et Twitter.
Donald Trump porte plainte pour censure contre Facebook, Google et Twitter. © History in HD / Unsplash

Et voilà, Trump porte plainte contre TwitterFacebookGoogle et leurs PDG. Il a été banni du premier réseau social, Twitter et s’est vu banni sur le réseau social de Mark Zuckerberg pour deux ans. L’ancien président américain dénonce la « censure illégale, inconstitutionnelle » et porte plainte contre les géants de la tech. 

Une censure illégale selon l’ex-président des États-Unis

Pour Donald Trump, Facebook, Twitter et Google « mettent en œuvre une censure illégale, inconstitutionnelle ». « Nous demandons au tribunal fédéral du district sud de la Floride d’ordonner l’arrêt immédiat de la censure illégale et honteuse de la part des groupes de réseaux sociaux visant les Américains », ajoute-t-il. 

« Je dépose, en tant que principal représentant, une action collective majeure en justice contre les géants de la tech comprenant Facebook, Google et Twitter, ainsi que leurs patrons Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jack Dorsey », a précisé l’ex-président américain. 

« Notre action prouvera que cette censure est illégale, anticonstitutionnelle et totalement anti-américaine », a déclaré Trump. 

Donald Trump est encore exclut des réseaux sociaux 

Pour rappel, Trump a été suspendu de Facebook pour deux ans, à partir de juin dernier. Le réseau social estime que le républicain a encouragé ses partisans lors de l’attaque du Capitole à Washington la veille, alors qu’il était encore président des États-Unis. 

Pour Twitter, l’ex-président américain a été évincé par la plateforme après l’assaut meurtrier du Capitole pendant la cérémonie de certification de la victoire de son rival Joe Biden, le 6 janvier 2021. 

Rappelons que Donald Trump avait une communauté d’environ 89 abonnés sur Twitter, 35 millions sur Facebook et 24 millions sur Instagram. « Google et YouTube ont effacé d’innombrables vidéos qui osaient mettre en doute le jugement de l’Organisation mondiale de la santé », a également précisé le milliardaire américain. 

Rappelons que les représentants des trois géants de la tech n’ont pas toujours réagi à cette plainte. 

Article précédentGoogle Meet : de nouveaux filtres, masques et effets arrivent sur le service de visioconférence
Article suivantTikTok va vous aider à trouver un job en diffusant votre CV vidéo
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.

Laisser un commentaire