WeChat, l'application de messagerie de Tencent est sous les feux des projecteurs en Chine pour avoir mis en avant un mode jeune qui ne fait pas l'unanimité.

Un mode jeune sur WeChat fait polémique en Chine.
WeChat est sous les feux des projecteurs à cause de son mode jeune. © Adem AY / Unsplash

Dernièrement, la Chine a intenté une action civile d’intérêt public contre WeChat, la filiale de Tencent. Selon les dires des procureurs de Pékin, le mode Jeunesse dans l’application de messagerie ne fonctionne pas comme prévu. 

Le mode Jeunesse n’est pas conforme aux lois 

Les procureurs chinois indiquent que le mode Jeunesse de WeChat n’est pas conforme aux lois qui protègent les mineurs. L’information a été publiée sur le JCRB.com, le site officiel du procureur général chinois. 

À noter que c’est le bureau du procureur du peuple du district de Beijing Haidian qui a déposé la poursuite contre Shenzhen Tencent Computer Systems Co. Ltd. 

« Nous examinerons attentivement et examinerons la fonctionnalité du mode jeune de WeChat, accepterons les conseils des utilisateurs humblement et répondrons sincèrement aux litiges civils d’intérêt public », indique l’équipe de l’application de messagerie dans une publication sur Weibo. 

Toutefois, il faut savoir que la poursuite déposée par le procureur n’explique pas comment le mode Jeunesse n’agit pas conformément aux lois qui protègent les mineurs en Chine. Pour rappel, le mode a été conçu pour freiner les utilisateurs adolescents à accéder à certains jeux et fonctionnalités sur WeChat, notamment les paiements et la recherche d’amis les plus proches. 

Tencent doit revoir WeChat pour se mettre aux plies

La Chine exhorte les géants du web à mettre les mineurs à l’abri des dommages en ligne. D’ailleurs, certains médias chinois ont déjà critiqué l’univers du jeu vidéo

Rappelons que les actions de Tencent ont chuté de 10%. De plus, la firme a annoncé de nouvelles restrictions sur l’accès des mineurs à Honor of Kings. 

Par ailleurs, il est à noter que la Chine préparait déjà en avril des sanctions pour Tencent, notamment une amende à payer. Pour rappel, le gouvernement chinois a déjà infligé une amende de 2,75 milliards de dollars à Alibaba. 

Article précédentGrâce au Google Pixel 6, la firme espère rivaliser avec l’iPhone
Article suivantTake-Two Interactive remastériserait trois jeux du catalogue
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.

Laisser un commentaire