L’UE souhaite que tous les constructeurs (et même Apple) se plient à l’USB-C

L'intégration d'un port USB-C sera désormais obligatoire sur tous les appareils d’ici à 2024, et ça touchera tous les constructeurs, même Apple.

Avec cette pression de l'UE, les constructeurs seront dans l'obligation de se plier à intégrer un port USB-C pour charger les appareils, et même Apple.
L'UE vient de mettre un coup de pied dans la fourmillière. © Marcus Urbenz / Unsplash
- Publicité -

Et voilà, la Commission européenne a dévoilé son projet de normes visant à harmoniser la connectivité des smartphones, tablettes, casques, consoles de jeu, etc. L’Union européenne (UE) souhaite imposer un chargeur unique aux constructeurs de smartphones. Imposer en 2024, l’intégration d’un port USB-C dans tous les appareils : tel est l’objectif du projet de l’UE.

L’UE oblige l’intégration du port USB-C sur tous les appareils

L’UE a annoncé son intention d’obliger les fabricants de smartphones et d’autres appareils électroniques à intégrer un port de charge USB-C sur leurs appareils. La proposition pourrait impacter Apple qui utilise le connecteur Lightning sur l’iPhone et l’iPad. À noter que le connecteur USB-C est adopté par la plupart des fabricants de smartphones.

La décision prise par l’UE vise à réduire les déchets électroniques en permettant la réutilisation des chargeurs et des câbles existants.

Les règles ne s’appliqueront pas uniquement aux téléphones, mais aussi aux tablettes, écouteurs, haut-parleurs portables, consoles de jeu vidéo, appareils photo, etc. Les constructeurs seront aussi obligés de rendre leurs normes de charge rapide interopérables et de fournir les informations aux clients sur les normes de charge prises en charge par leur produit.

À partir de 2024, la firme de Cupertino sera obligée de vendre en Europe des iPhone dotés d’un port USB-C au lieu d’un port Lightning. À noter que ce dernier est utilisé dans ses smartphones depuis 2012. Apple pourrait entièrement basculer vers l’USB-C ou produirait deux modèles d’iPhone, dont un destiné au marché européen.

La proposition de l’UE devra passer en vote au Parlement européen. Si les règles sont adoptées par les parlementaires, les constructeurs auront à terme 24 mois pour se conformer aux nouvelles normes. Début 2020, le parlement a déjà voté en faveur de nouvelles règles sur un chargeur commun.  

- Publicité -

Laisser un commentaire