Désinformation : le ton monte entre Joe Biden et Facebook au sujet des vaccins contre la COVID-19

La désinformation fait beaucoup de mal aux espoirs de chaque pays. Joe Biden a décidé de taper du poing sur la table contre les fakes news qui se trouve sur Facebook.
Mohammed Hilal
Face à la désinformation présente sur Facebook aux États-Unis, Joe Biden hausse le ton. © Annie Spratt / Unsplash

Ces derniers jours, les cas de Covid-19 augmentent de façon exponentielle aux États-Unis. De son côté, la campagne de vaccination ralentit. C’est pourquoi Joe Biden, le président américain, est monté au créneau contre les fakes news sur Facebook. Pourquoi ? Pour la désinformation liée aux vaccins.

Biden accuse Facebook de « tuer les gens »

Le président américain accuse le réseau social de Mark Zuckerberg de « tuer des gens ». La réponse de Facebook ne s’est pas faite attendre. « Les faits montrent que Facebook aide à sauver des vies, un point c’est tout », indique le média social dans un communiqué. « Nous ne nous laisserons pas distraire par des accusations qui ne reposent pas sur des faits », ajoute-t-il. « Plus de deux milliards de personnes ont vu sur Facebook des informations faisant autorité sur le Covid-19 et les vaccins, c’est plus que n’importe où ailleurs sur Internet. Plus de 3,3 millions d’Américains ont utilisé notre outil pour savoir où et comment se faire vacciner ».

La désinformation « coûte des vies »

Pour Vivek Murthy, le médecin en chef des États-Unis, la désinformation « coûte des vies ». « Les groupes technologiques ont laissé la désinformation polluer notre environnement », ajoute-t-il. Il faut agir « rapidement et avec constance contre les plus grands diffuseurs » de fakes news.

Pour rappel, les États-Unis recensent quotidiennement 27 800 nouveaux cas en moyenne au cours des sept derniers jours, soit une hausse de 64 % par rapport à la semaine précédente. « Les personnes non vaccinées représentent quasiment l’intégralité des hospitalisations et des décès », relève Jeff Zients, le coordinateur de la réponse à la pandémie à la Maison-Blanche.

- Publicité -

Ces dernières semaines, la campagne de vaccination aux États-Unis a beaucoup ralenti. L’objectif escompté par Biden n’a pas été atteint. C’est pourquoi le ton a monté entre le président américain et Facebook à propos des vaccins.  

Partager cet article
Suivez :
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.
Laissez un commentaire