ActualitésMobilité

Un safari spatial grand public au prix dérisoire qui en freinera plus d’un

Publicité

Bien que couteux, pour de nombreuses personnes fortunées et passionnées par les aventures extrêmes dans l’espace et notamment le voyage spatial, pourrait bientôt être aussi accessible que les plus hauts sommets de montagne.

Vers une démocratisation des voyages spatiaux

Il y a maintenant une semaine, un voyage dans l’espace s’est hissé au sommet des listes de voyages. En effet, après des escapades suborbitales réussies par Blue Origin de Jeff Bezos et Virgin Galactic de Richard Branson, mercredi dernier SpaceX à lancé quatre civils en orbite.

Ces voyages très médiatisés et qui se sont soldés par des succès rendent les expéditions dans l’espace de plus en plus accessibles.

« Pour de nombreux voyageurs d’aventure extrême, nous sommes maintenant là où l’espace est aussi accessible que le mont Everest et d’autres endroits. Cela prendra un budget important et beaucoup de planification, mais les lancements réussis de l’été dernier indiquent que tous les systèmes fonctionnent. »

Joshua Bush, PDG de l’agence de voyages de luxe Avenue Two Travel et agent spatial accrédité pour Virgin Galactic

Il y a plusieurs types de personnes qui s’intéressent désormais aux voyages spatiaux. Certains sont des passionnés d’aviation ou tout simplement de l’espace, mais d’autres y voient là « la prochaine grande aventure dans un endroit où moins de 1 000 personnes sont déjà allées », a expliqué Bush. « Certains voient cela comme l’aube d’une nouvelle industrie et comment eux aussi peuvent être des pionniers. »

« Ces futurs astronautes ont tous des raisons uniques et personnelles de partir. Leur fil conducteur est une passion juste pour y aller », s’est exprimé le PDG. Selon le conservateur adjoint de l’histoire de l’espace au Musée privé d’aéronautique et d’aérospatiale, Geoff Nunn, les voyages dans l’espace n’ont jamais été aussi accessibles pour les civils. « L’espace s’ouvre définitivement. Il existe d’autres options pour ceux qui pourraient vouloir quelque chose de plus ambitieux », a déclaré Nunn.

Une expérience qui reste hors de prix pour la plupart d’entre nous

La société d’aérospatiale Virgin Galactic possède déjà une liste d’attente de 600 clients qui ont réservé des vols à 250 000 $. Toutefois, la société a augmenté ses prix à 450 000 $ par siège.

La société d’aérospatiale de Jeff Bezos, Blue Origin, n’a pas encore dévoilé de tarif. Cependant, pour son premier vol spatial, la société a vendu aux enchères un siège pour 28 millions de dollars.

Toutefois, il est clair que ses voyages, bien qu’ils s’ouvrent aux civils, ne sont pas accessibles pour la plupart de la population au vu des tarifs. Cependant, il y a d’autres moyens pour essayer d’obtenir une place pour un voyage spatial. Par exemple, ce mois-ci, Virgin Galactic et la plateforme de collecte de fonds caritative Omaze annonceront le gagnant d’un concours organisé au cours de l’été pour offrir une paire de sièges lors d’un prochain vol spatial commercial.

En revanche, même si vous disposez d’un billet pour un vol suborbital, le temps d’attente peut être relativement long. « Pour le suborbital, les opportunités seront très limitées au cours des prochaines années », a déclaré Tom Shelley, président de Space Adventures. 

« Virgin et Blue Origin ont démontré leurs capacités dont on parle depuis longtemps. Mais, maintenant, ils doivent montrer que cela peut être fait en toute sécurité et régulièrement. »

L’argent n’est pas le seul obstacle

Cependant, pour un voyage spatial, l’argent n’est pas le seul frein. En effet, pour prendre part à une telle expérience, il y a d’autres problèmes à considérer. « Quitter l’atmosphère est difficile, et vous voulez vous assurer de comprendre le danger et les précautions de sécurité en place avant d’accepter d’y aller ». De plus, les règlementations autour du tourisme spatial sont encore en cours d’élaboration puisque l’activité est très récente, voire même naissante.

Par exemple, même le milliardaire Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, n’a pas pu obtenir d’assurance pour son voyage dans l’espace. Aussi, il faut avoir une certaine condition physique pour supporter ce genre de voyage. En 2012, Gregory Schneider a gagné un billet pour un voyage suborbital dans l’espace, qui lui a été offert par l’astronaute Buzz Aldrin, lors d’un concours parrainé par le Space Needle de Seattle et Space Adventures. Ainsi, les participants devaient relever une série de défis, dont une marche en plein air au sommet de la Space Needle, haute de 520 pieds. 

Il faut dire que Schneider n’a pas eu beaucoup de chance. En effet, malgré qu’il ait réussi à avoir un billet, il n’a pas pu effectuer ce voyage. « Le prix était pour un vol qui allait être sur une fusée en cours de construction par Armadillo Aerospace, qui a fait faillite quelques années plus tard », a expliqué Schneider. « Ensuite, l’un des vaisseaux spatiaux de Virgin Galactic a explosé, et il semblait que ce voyage spatial n’allait pas se produire de si tôt. »

Suite à l’échec de l’opération, Schneider a demandé la valeur en espèces de 110,00 $ du prix et a remboursé ses prêts étudiants en droit. Bien qu’il reste nostalgique de ne plus avoir de billet maintenant que les voyages deviennent de plus en plus réalisables, Schneider pense que la technologie s’améliorera et que les prix pour voyager dans l’espace baisseront.

Découvrez également la nouvelle solution de mobilité pour résoudre les problèmes de circulation en ville.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Bouton retour en haut de la page
escort