Des nacelles futuristes qui résolvent les problèmes de circulation en ville

La ville de Sharjah, au nord de Dubaï, pourrait être sur le point de faire une percée en matière de mobilité avec les Sky Oods conçues par uSky Transport.
Mattéo Boireau
Mattéo Boireau
uSKy Transport a décidé de passer par les airs afin d'éviter les embouteillages en ville à l'aide des Sky Pods. © Unsplash / Casper Folsing

Alors que les grandes villes du monde entier sont confrontées aux embouteillages, de nombreuses solutions ont été imaginées pour fluidifier le trafic de celles-ci. Certaines se tournent vers les scooters électriques, vers les feux de circulation compatibles avec l’IA ou encore des nacelles.

Un projet ambitieux

Ces derniers temps de nombreuses sociétés commencent à se pencher sur le sujet et ont imaginé des solutions encore plus efficaces. Ainsi, la société uSky Transport développe un réseau de nacelles à grande vitesse (Sky Pods) sans conducteur qui circulent dans les villes suspendues à une piste en acier. Basée en Biélorussie, la société a ouvert, en juin dernier, une ligne d’essai de 400 mètres à Sharjah, à la frontière de Dubaï aux Émirats arabes unis.

De l’extérieur, la solution ressemble à un transport très futuriste. Effectivement, les nacelles sont couvertes d’un blanc brillant tandis que les intérieurs sont conçus pour ressembler à une suite aérienne de première classe, avec éclairage d’ambiance, musique de salon et baies vitrées. Ces nacelles peuvent transporter jusqu’à quatre personnes. Il y a deux fauteuils rembourrés et deux sièges rabattables. Bien qu’une nacelle ne puisse pas transporter beaucoup de monde, un réseau entièrement mis en œuvre à l’échelle de la ville pourrait prendre en charge 10 000 passagers par heure, selon uSky. De plus, à l’heure actuelle les nacelles sont capables de parcourir jusqu’à 150 kilomètres (93 miles) par heure.

Cette solution possède certains avantages par rapport aux transports traditionnels. Effectivement, à travers ces nacelles, l’objectif de la société est de libérer des routes et des espaces au sol qui pourront être utilisés pour la verdure, les allées et les espaces publics de loisirs.

- Publicité -

« Le niveau du sol est complètement sursaturé et les gens sont fatigués des embouteillages. Les gens sont fatigués des émissions »

Oleg Zaretskiy, PDG de uSky Transport

En plus de libérer de l’espace au sol, cette solution est moins couteuse. En effet, selon la société, là où un kilomètre de métro peut couter jusqu’à 150 millions de dollars à construire, ce système coute environ 10 millions de dollars. Aussi, en utilisant moins de matériaux de structure, il réduit les émissions de carbone.

Outre le transport de personnes, la société uSky a également développé une technologie similaire pour transporter des conteneurs de fret, transportant jusqu’à 48 tonnes à une vitesse maximale de 90 kilomètres (56 miles) par heure.

uSKy réinvente la mobilité inter-urbain

Si les nacelles sont souvent comparées aux téléfériques, elles offrent pourtant une plus grande flexibilité.

« Dans un téléférique, vous avez une voiture et elle roule toujours à la même vitesse. Vous pouvez utiliser de nombreuses cabines différentes sur cette infrastructure particulière, telles que celles conçues pour des trajets plus courts dans les zones urbaines ou pour des distances plus longues. »

Stéphanie Haag, associée au cabinet de conseil McKinsey & Company

Bien que cette solution nécessite une planification minutieuse, selon Haag, elle pourrait réellement être adoptée si les promesses d’amélioration de la mobilité et de la durabilité sont tenues.

Un avenir prometteur

La société prévoit de développer encore plus les nacelles avec la construction d’une ligne de 2,4 kilomètres (1,5 mile) à Sharjah plus tard dans l’année. Selon Hussain Al Mahmoudi, PDG du Sharjah Research Technology and Innovation Park, où se trouvent les lignes de test d’uSky, l’espoir est que les sky pods renforcent la stratégie de l’émirat visant à devenir un centre futuriste durable.

- Publicité-

La solution de uSKy avance bien puisque la ligne de test étant opérationnelle, la société a reçu l’approbation initiale pour construire une ligne autour de la ville côtière de Khor Fakkan, à l’est de l’émirat. De plus, des modules sans conducteurs sont aussi à l’étude.

Aussi, la société uSKy regarderait au-delà des Émirats arabes unis pour se développer.

« Nous pouvons voir que les zones les plus prometteuses pour nous sont — au Moyen-Orient et en Asie — des endroits où il y a une croissance naturelle de la population… comme l’Inde et le Pakistan ».

Stephanie Haag ajoute que, selon elle, les Sky Pods seraient pour le moment plus adaptés au pays où les transports publics sont sous-développés et où la demande de solutions de mobilité augmente. Cependant, uSky Transport a reçu des demandes de pays comme les États-Unis et le Canada.

- Publicité -

La société espère finaliser son premier contrat commercial d’ici à la fin de l’année à Sharjah, ce qui signifie que les pods uSky pourraient être opérationnels sur le trafic d’ici à 2024. La Lucid Air Dream Edition devient la voiture électrique avec la plus grande autonomie jamais annoncée. Découvrez l’article juste ici.

Partager cet article
Laissez un commentaire