Le Royaume-Uni soutient Apple dans la détection de CSAM

Le gouvernement britannique a décidé de défendre les intérêts et la volonté d'Apple des autres pays concernant les plans d'analyses CSAM.
Mohammed Hilal
Le gouvernement britannique défend la firme de Cupertino concernant le CSAM. © Unsplash

Récemment, le gouvernement britannique a exprimé son soutien aux plans d’analyse CSAM désormais reportés d’Apple. Le Royaume-Uni indique aussi que les autorités souhaitent avoir la possibilité d’analyser les messages cryptés pour CSAM, même quand le cryptage de bout en bout est utilisé.

Le gouvernement britannique soutient APPLE

Selon les déclarations de Priti Patel, le ministre de l’Intérieur britannique, le gouvernement pourra payer la personne pouvant trouver une solution « de protéger les enfants dans des environnements tels que les plateformes de messagerie en ligne cryptées de bout en bout ». Dans son annonce, le ministre a salué la décision prise par la firme de Cupertino. Par ailleurs, Patel a précisé qu’il sera très important de mettre en place un système ficelé avec soin pour protéger les mineurs et en même temps dénicher ceux qui ont un matériel pédopornographique.

Par ailleurs, Priti Patel a précisé que les autres grandes entreprises de la tech doivent aussi y contribuer pour trouver des solutions. D’ailleurs, le Royaume-Uni a lancé un nouveau fonds Safety Tech Challenge pour récompenser cinq organisations du monde entier, d’un montant de 85 000 livres sterling, pour développer une solution innovante pour protéger les mineurs dans les plateformes de messagerie en ligne avec un chiffrement de bout en bout, entre autres.

Il semble que le gouvernement britannique est contre le chiffrement de bout en bout, puisque personne ne peut voir le contenu des messages, même quand il s’agit d’un grave problème de sécurité dans le pays. C’est pourquoi cette technologie ouvre la porte à certaines personnes d’atteindre des niveaux élevés d’abus sexuels sur les mineurs.

- Publicité -

En prenant la proposition de la firme américaine, le gouvernement britannique souhaite surement s’en prendre au chiffrement de bout en bout. Rappelons que la Pomme a été condamnée au Royaume-Uni à une amende de plus de 5 milliards d’euros, ce qui pourrait pousser le géant de la tech à quitter le marché britannique.

ÉTIQUETTES :
Partager cet article
Suivez :
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.
Laissez un commentaire