Dogecoin : son créateur indique que la cryptomonnaie est une belle arnaque

Selon Jackson Palmer et plusieurs utilisateurs, le Dogecoin serait une arnaque. C'est marrant d'autant plus que Jackson Palmer est son co-créateur.
Mohammed Hilal
Mohammed Hilal
Le Dogecoin est une cryptomonnaie qui sera malheureusement une arnaque selon son créateur. © Executium / Unsplash

Ces dix dernières années, les cryptomonnaies ne cessent de gagner en popularité dans les quatre coins du monde. Toutefois, le média Gizmodo rapporte que certaines personnes pensent qu’il ne s’agit que d’une arnaque, et c’est le cas de Jackson Palmer qui et lui-même le co-créateur du Dogecoin.

La cryptomonnaie est conçue pour les riches pour s’enrichir plus

Jackson Palmer, le co-créateur du Dogecoin aux côtés de Billy Markus en 2013, s’est absenté de Twitter depuis 2019. Avant-hier, il a publié un post indiquant que la cryptomonnaie est faite pour les riches pour s’enrichir davantage.

« Après des années d’étude, je pense que la crypto-monnaie est une technologie hyper-capitaliste intrinsèquement de droite, conçue principalement pour amplifier la richesse de ses partisans grâce à une combinaison d’évasion fiscale, de surveillance réglementaire réduite », indique Palmer dans son tweet. La cryptomonnaie « est contrôlée par des personnalités puissantes », ajoute-t-il.

En bref, il explique que la cryptomonnaie est faite pour les riches qui souhaitent devenir de plus en plus enrichis. Il est moins protégé pour les plus vulnérables, selon les dires de Palmer.

- Publicité -

Dogecoin : une capitalisation boursière de 2 milliards de dollars

Selon les informations publiées en 2017, la crypto Dogecoin a atteint une capitalisation boursière de 2 milliards de dollars. Elle est parmi les cryptomonnaies les plus connues dans cet univers.

Dernièrement, Dogecoin a chuté d’environ 72 %. Toutefois, il garde toujours une capitalisation boursière de 25 milliards de dollars.

Par ailleurs, il est à noter que Palmer qu’il n’est plus impliqué dans la cryptomonnaie depuis 2015. Il indique aussi qu’il ne veut pas retourner à la monnaie virtuelle. Il se pourrait qu’il s’agisse de la dernière fois que nous entendons l’avis de Palmer sur cette thématique.

Quoi qu’il en soit, les cryptomonnaies ne cessent de gagner en popularité. Un grand nombre de personnes dans les quatre coins du monde s’y intéressent.

ÉTIQUETTES :
Partager cet article
Suivez :
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.
Laissez un commentaire
escort