General Motors ferme des usines à cause de la pénurie de semi-conducteur

General Motors, société mère de Chevrolet GMC, Cadillac et Buick est actuellement touché par la pénurie de puces informatique qui affecte l'ensemble du marché automobile. Comme de nombreux autres constructeur, GM est contraint de suspendre l'activité de plusieurs de ses usines situées aux États-Unis, au Mexique et au Canada.

General Motors est de nouveau touché par la pénurie de puces
Touché par la pénurie de semi)conducteurs, le constructeur américain General Motors est contraint de suspendre temporairement l'activité de plusieurs de ses usines. © Unsplash / Esturgeon de Colton
- Publicité -

Le constructeur automobile General Motors suspend la production dans plusieurs de ses usines. La société américaine est touchée par une pénurie de semi-conducteurs, réduisant considérablement son activité.

Une situation inédite chez General Motors

Tout comme Renault, Toyota, Tesla ou encore Volkswagen, General Motors fait partie des nombreux constructeurs automobiles touchés par une pénurie de puces informatiques essentielles à la production de ses véhicules. La société mère de Chevrolet, GMC, Cadillac et Buick a donc annoncé que plusieurs de ses usines seraient temporairement fermées. 

Les usines Fort Wayne, Indiana; Wentzville, Missouri; Spring Hill, Tennessee ; et Lansing, Michigan situé aux États-Unis sont concernées ainsi que quatre autres usines au Mexique et au Canada. Cet arrêt temporaire de la production devrait affecter les véhicules les plus rentables du constructeur tels que le pickup Chevrolet Silverado.

« Pendant le temps d’arrêt, nous réparerons et expédierons les véhicules inachevés de nombreuses usines touchées, dont Fort Wayne et Silao, aux concessionnaires pour aider à répondre à la forte demande des clients pour nos produits », a affirmé un porte-parole. 

« Bien que la situation reste complexe et très fluide, nous restons confiants dans la capacité de notre équipe à continuer à trouver des solutions créatives pour minimiser l’impact sur nos véhicules les plus demandés et à capacité limités. »

Une situation critique pour le secteur automobile

Bien que GM essaye de trouver, tant bien que mal, des solutions pour limiter l’impact de la pénurie, le constat reste inquiétant. Effectivement, les constructeurs automobiles ont signalé que les concessionnaires américains avaient un peu moins d’un million de véhicules neufs sur leurs terrains en aout. Cela représente 72 % de véhicules en moins par rapport aux 3,58 millions d’aout 2019.

Ce n’est pas la première fois que General Motors fait face à ce type de situation. En effet, en avril dernier, le plus grand constructeur automobile d’Amérique du Nord avait également fermé plusieurs usines pendant deux semaines suite à une pénurie de puces. 

Le constructeur électrique Tesla, également touché par la pénurie, a indiqué qu’il réécrivait le logiciel de ses véhicules pour pouvoir se passer des puces indisponibles. Son PDG, Elon Musk, affirme que « la situation mondiale de pénurie de puces reste assez grave ». 

Pour les analystes du secteur automobile, le variant delta du coronavirus est la cause de cette pénurie. Effectivement, alors que la production repartait au début de l’été, les employés des usines de puces en Asie du Sud-Est auraient été fortement touchés par ce dernier, obligeant certaines usines à fermer.

Au cours d’un récent appel sur les résultats, General Motors a indiqué que la pénurie causerait une perte de 1,5 à 2 milliards de dollars de bénéfices avant impôts cette année en raison de la perte de production. 

« Maintenant, les perspectives de nouvelles ventes pour le reste de l’année continuent de s’assombrir avec la réalité selon laquelle les stocks serrés dureront jusqu’en 2022 », a affirmé Kevin Roberts, directeur des informations sur l’industrie pour Cargurus.com.

Découvrez également la nouvelle campagne de rappel de GM pour les Chevrolet Bolt.

- Publicité -
Article précédentWhatsApp est contraint à payer une amende de 267 millions de dollars
Article suivantTwitter pourrait proposer de donner des pourboires en Bitcoin