Les Chromebook de 2023 de Google pourraient être équipé d’une puce maison

Google pourrait bel et bien équipé les Chromebook 2023 de puces ARM maison. Une avancée qui fait de plus en plus de mal à Intel et à Qualcomm.

Google pourrait intégrer ses propres puces sur les Chromebook 2023.
Les Chromebook 2023 pourraient être équipé des puces ARM conçues par Google. © Unsplash
- Publicité -

Les équipes de la firme de Mountain View doublent les efforts pour développer une puce en interne. Les futurs CPU pourraient être utilisés pour produire les Chromebook qui seraient quant à eux disponibles en 2023.

Un CPU « made in Google » pour les Chromebook

Début août, Google avait indiqué l’utilisation d’un SoC maison sur les smartphones Pixel, dont le nouveau modèle, le Google Pixel 6 qui serait disponible en automne 2021. Dans le même sens, la firme de Mountain View serait en train de développer une puce en internet pour ses Chromebook 2023. Selon les dires de Nikkei, le processeur équiperait aussi les tablettes Pixel Slate de Google.

La puce devrait être disponible en 2023 et serait basée sur une architecture ARM. Les médias indiquent que Google aurait investi 500 millions de dollars pour produire ladite puce. Pour le moment, le géant américain utilise les processeurs x86 d’Intel et AMD pour équiper ses ordinateurs portables, mais aussi les puces ARM fabriquées par MediaTek et Rockship.

Google copie la stratégie d’Apple

Google a pris la décision de développer sa propre puce en interne pour contrôler sa chaîne d’approvisionnement, augmenter ses marges et optimiser les performances de ses ordinateurs portables. Depuis une dizaine d’années, Apple optait pour la même stratégie pour produire ses smartphones, ses tablettes et dernièrement ses ordinateurs.

La production d’une puce n’est pas une mince affaire. C’est un exercice complexe, long et coûteux à mettre en place. Amazon, Microsoft et Facebook ont aussi l’intention de produire leurs propres puces. Pour Samsung, la firme conçoit et produit ses propres processeurs depuis 2010.

Les équipes de Google ont déjà développé une puce maison, conçue pour accélérer le traitement du deep learning dans ses serveurs Cloud.

Reste à savoir si la firme de Mountain View pourrait développer une puce puissante, surtout que la concurrence est de plus en plus rude. Les acteurs spécialisés dans ce domaine sont AMD, Intel et Qualcomm.

- Publicité -
Source9to5google
Article précédentLes Philips Hue et Spotify animeront vos soirées grâce à cette nouvelle fonctionnalité
Article suivantLe permis et la carte d’identité débarquent dans Apple Wallet aux USA, à quand pour la France ?
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.