Google et sa maison mère Alphabet atteignent des sommets

Avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars sur le 2e trimestre 2021, le groupe Alphabet, maison mère de Google, a largement dépassé ses attentes.

Google et Alphabet atteignent des records
Google et sa maison mère, Alphabet, ont réalisé une année de haute voltige avec des bénéfices records. © Unsplash / Cess Idul
- Publicité -

Google et Alphabet, sa maison mère, ont atteint des chiffres records en partie boostés par la période de pandémie, propice au commerce en ligne. Selon un article de blog du site The Verge, Alphabet a réalisé un chiffre d’affaires record de 61,9 milliards de dollars contre 17,9 milliards pour la firme de Mountain View.

Alphabet ne s’est jamais aussi bien portés

La période post-pandémie a été très bénéfique pour le géant américain. Effectivement, sur le trimestre dernier Google a réalisé un bénéfice record de 17,9 milliards de dollars. Cependant, sa maison mère, Alphabet, a fait encore mieux.

En effet, au deuxième trimestre 2021, Alphabet a réalisé un chiffre d’affaires record de 61,9 milliards de dollars ce trimestre et des bénéfices records pour le quatrième trimestre consécutif à 18,5 milliards de dollars. Dans les chiffres publiés par la société, ces derniers ont presque doublé par rapport à ceux de l’année dernière.

« Nous avons généré des milliards de connexions comme des coups de fil, des directions pratiques, des commandes de repas et des réservations. Ces dernières ont amené des consommateurs et des revenus à des entreprises dans le monde qui essaient de se remettre de la crise ».

L’action de groupe Alphabet a même augmenté de 5% dans les échanges d’après-clôture à Wall Street.

Parmi ces augmentations, les recherches sur Google semblent être le principal moteur. Ces dernières ont connu une augmentation de plus de 14 milliards de dollars par rapport à l’année à la même époque.

Ainsi, le total s’élève à 35,8 milliards de dollars. Autre catégorie, les publicités YouTube. Ces dernières ont également connu une croissance considérable, doublant presque pour atteindre 7 milliards de dollars.

En comparaison, celles-ci s’élevaient à 3,8 milliards l’année dernière. Un peu plus étonnant, les courts métrages « YouTube Shorts » ont, eux aussi, connu un énorme succès. Ces derniers ont atteint 15 milliards de visionnages quotidiens dans le monde alors qu’ils en comptabilisaient 6,5 milliards en mars.

Pour se rendre encore un peu plus compte de l’énorme croissance que cela représente, le tweet de Jon Erlichman ci-dessous, montre à qu’elle point une telle augmentation n’est pas courante.

Des difficultés pour Google Cloud malgré une nette amélioration des services

Suite à cette croissance, la grande question était de savoir si la division Google Cloud d’Alphabet, qui connait une croissance rapide, cesserait de perdre de l’argent. Bien que l’hémorragie ait ralenti à un peu moins d’un milliard au premier trimestre, Google Cloud n’est toujours pas rentable.

Toutefois, on peut observer une nette amélioration qui se veut encourageante pour la suite. En effet, le deuxième trimestre montre qu’elle n’a perdu que 591 millions de dollars, alors que ses revenus sont passés de 4 milliards de dollars au trimestre précédent à 4,6 milliards de dollars ce trimestre.

À l’occasion de la conférence sur les résultats du deuxième trimestre, Philipp Schindler a indiqué que les chiffres élevés étaient en grande partie dus aux dépenses des consommateurs. Effectivement, la période forte de la pandémie a été un accélérateur à la consommation et aux achats. En tant que géant de la publicité avec la recherche et YouTube, cela ne fait aucun doute que Google en ait largement profité.

De son côté, la directrice financière a laissé entendre que la société aurait davantage de dépenses pour la vente et le marketing plus tard dans l’année. Ce à quoi on peut supposer que de nouveau produits et services devraient voir le jour.

Découvrez également la nouvelle fonctionnalité de Google Maps !

- Publicité -
Article précédentInstagram Kids : Facebook garde le cap malgré les polémiques
Article suivantLa version bêta de One UI 4.0 pourrait arriver plus vite que prévu