Cybersécurité : les jeux vidéo PC seraient de plus en plus visés par les logiciels malveillants

Selon un rapport de Kaspersky sur la cybersécurité, les logiciels malveillants sont un fléau notamment dans les jeux vidéo où des millions de joueurs en ont payé les frais.

Une inquiétante augmentation d'attaques de logiciels malveillants se fait dans les jeux vidéo
Cette année les jeux vidéo PC et mobiles sont de plus en plus assujettis à des logiciels malveillants. © Unsplash / Markus Spiske
- Publicité -

Au cours de la dernière année, la solution de cybersécurité de Kaspersky a constaté une nette augmentation d’attaques de la part de logiciels malveillants. La société a enregistré plus de 5,8 millions d’attaques au cours de l’année. 

Les jeux vidéo de plus en plus ciblés

Suite aux nombreuses mesures sanitaires mises en place dans la plupart des pays, notamment le confinement de la population, l’un des principaux passetemps a été le jeu vidéo. Effectivement, sur cette période, de plus en plus de personnes se sont mises à jouer aux jeux vidéo et ceux qui jouaient déjà ont pu le faire de manière encore plus régulière. Cependant, il semblerait que cette tendance à la hausse se soit répercutée sur les logiciels malveillants.

En effet, selon un rapport de la société Kaspersky qui propose des solutions en cybersécurité, les attaques de logiciels malveillants ont augmenté de manière inquiétante. Dans ce rapport, la société affirme avoir bloqué plus de 5,8 millions d’attaques au cours de l’année. 

Il s’agirait non seulement de logiciels malveillants, mais également de « programmes indésirables » se faisant passer pour des jeux PC populaires. « Les cybermenaces liées aux jeux PC ont grimpé en flèche avec l’introduction des blocages au deuxième trimestre 2020 » indique la société.

Un jeu particulièrement visé 

La plupart des menaces viennent de faux jeux PC qui, une fois installés et exécutés, installent des virus sur le PC de l’hôte. Grâce à cette technique, les pirates peuvent ensuite accéder aux systèmes des victimes afin de récupérer des informations sensibles telles que les connexions bancaires en ligne ou les détails de carte de crédit. 

Les PC ne sont pas les seuls à être sévèrement touchés par cette technique. Les joueurs mobiles sont aussi concernés par ces logiciels malveillants. D’ailleurs, un jeu mobile et PC présente le plus de risque d’être touché par une attaque. En effet, Minecraft est le jeu qui est le plus ciblé par les attaques de logiciels malveillants. Cela s’explique en raison des multiples versions et du grand nombre de modes pour le jeu qui offre de multiples possibilités aux pirates d’y introduire un virus. La société Kaspersky affirme avoir bloqué 3 010 891 tentatives d’infection sur Minecraft.

D’autres grands noms du jeu vidéo sont également ciblés par de nombreuses attaques comme Les Sims 4 avec 1 266 804, PUBG avec 484 528, Fortnite avec 267 598 ou encore Grand Theft Auto V avec 187 114. Seul Counter Strike: Global Offensive, pourtant habituée à être parmi les 5 jeux les plus touchés, s’en sors plutôt bien puisqu’il ne se trouve pas dans le top 5.

Être au top de la cybersécurité n’est pas toujours facile…

Afin d’éviter les attaques de logiciels malveillants il est préférable de ne pas trop s’aventurer. En effet, les logiciels malveillants évoluent majoritairement dans des modes de jeu non officiel et donc non protégé par le créateur. De même lorsqu’il s’agit d’achat, il est fortement conseillé de s’en tenir aux magasins officiels, car en dehors de ces derniers, les risques augmentent considérablement. 

De plus, énormément d’attaques proviennent de phishing, une technique utilisée par les pirates pour récupérer vos informations. Celle-ci consiste à vous envoyer un lien, qui, lorsque vous l’ouvrez, attaque votre système. Il est donc également préférable de se tenir loin des liens suspects que vous pouvez recevoir par message, par mail ou même via les réseaux sociaux.

- Publicité -
SourceTechradar
Article précédentLa Corée du Sud autorise les moyens de paiement alternatifs dans le Play Store et App Store
Article suivantMicrosoft organise un événement Surface pour le 22 septembre