ByteDance, la société mère du réseau social TikTok, a suspendu indéfiniment son entrée en bourse après que la Chine ait demandé à l’entreprise de se concentrer sur les risques liés à la sécurité des données.

La société mère de TikTok, ByteDance, hésite toujours à lancer son introduction en bourse
La société mère de TikTok, ByteDance a reporté ses plans d'introduction en bourse. La société a préféré reporter ses plans indéfiniment en raison des préoccupations des régulateurs de la sécurité. ©Unsplash / Thèmes NordWood

La société mère de TikTok, ByteDance, avait déjà revu ses plans d’introduction en bourse un peu plus tôt dans l’année. Cependant, quelque mois après, elle ne semble toujours pas prête à faire son entrée en bourse.

La société mère de TikTok hésite encore

En mars dernier, ByteDance avait dû revoir ses plans d’introduction en bourse. En effet, le fondateur de ByteDance avait appelé à reporter les plans d’introduction en bourse après avoir rencontré les régulateurs. Elle lui était plutot conseillée de se concentré sur les problèmes de sécurité des données.

Cependant, fin mars, la société mère de TikTok basée à Pékin avait embauché Shou Zi Chew en tant que directeur financier ce qui laissait penser que l’idée d’une introduction en bourse n’était pas complètement abandonnée. En revanche, quand le média The Verge questionne la société, celle-ci déclare « Nous ne commentons pas les rumeurs ou les spéculations« . En avril dernier, la société avait déclaré en réponse aux spéculations dans les médias qu’elle n’était « pas prête à ce stade et n’avait pas encore de plans d’introduction en bourse« .

Il faut dire que les régulateurs chinois ont été particulièrement présent ces dernières semaines. En effet, ils ont ciblés de nombreuses entreprises technologiques du pays en mettant l’accent sur les pratiques anticoncurrentielles, les prix incohérents et la manière dont les entreprises et leurs applications traitent les données des utilisateurs. 

Par exemple, il y a peu de temps, la Cyberspace Administration of China (CAC) a accusé la société de covoiturage Didi de collecter illégalement les données personnelles des utilisateurs. La société a donc été contrainte de retirer son application des stores du pays. À noter que Didi était devenue publique le 30 juin en réalisant l’une des plus grandes offres d’introduction en bourse jamais réalisées d’une société chinoise sur une bourse américaine.

Il semble donc préférable que la société ByteDance s’assure de ne plus être un problème pour L’administration du cyberespace chinois avant d’entamer son plan d’introduction en bourse.

Article précédent[Bon plan] Le Logitech G29 Driving Force en promotion chez Amazon (-137 €)
Article suivantApple réaliserait des batteries aux États-Unis, une résurgence du projet de voiture électrique ?

Laisser un commentaire