Les actionnaires ont décidé d'amener Activision Blizzard devant la justice pour leur avoir caché les faits de harcèlement et de culture Bro.

Les actionnaires d'Activision Blizzard porte plainte contre le groupe.
Il ne faut rien cacher aux actionnaires d'Activision Blizzard. © Activision Blizzard

Et voilà, nos confrères de VG247 indiquent que les actionnaires attaquent à leur tour le groupe Activision Blizzard. Pourquoi ? Parce que la firme aurait délibérément caché les faits de harcèlements et de discriminations au travail aux actionnaires, ce qui aurait maintenu le cours de l’action à des valeurs artificiellement élevées.

https://highnews.fr/activision-blizzard-bro-culture-sexisme/

Les actionnaires lancent un recours collectif contre le groupe

Au début, une plainte initiale a été déposée. Après, les salariés ont fait une grève, sans oublier le départ de plusieurs dirigeants d’Activision Blizzard. Le mardi 3 août, les actionnaires ont lancé un recours collectif contre la firme, comme nous l’apprend Bloomberg Law.

À noter que la procédure déposée vise le groupe et son patron, Robert Kotick, son directeur financier et un ex-directeur financier.

Les personnes qui ont pris la décision de déposer la plainte reprochent à l’entreprise d’avoir laissé les actionnaires dans l’ignorance quant à la culture d’entreprise délétère qui provoque les actions en justice faites par l’inspection au travail. Pour rappel, la procédure judiciaire a été révélée le 21 juillet dernier. En cette date, les actionnaires du groupe ont remarqué « un déclin précipité de la valeur [de l’action] sur les marchés financiers ».

Les médias indiquent que Activision Blizzard n’a pas informé ses actionnaires des « nombreuses plaintes » déposées, alors que le groupe était conscient que la « culture pernicieuse de harcèlement, de discrimination et de représailles allait résulter en de sérieux problèmes », ce qui aurait artificiellement augmenté la valeur des cours.

Le recours collectif des investisseurs vise en premier lieu à traiter les manquements de la société envers eux. La décision prise par les actionnaires pourrait certainement contribuer à faire avancer les choses au sein de la firme.

Pour rappel, le dirigeant du groupe, J. Allen Brack, a déjà démissionné après plus de 16 ans au sein d’Activision Blizzard.

https://highnews.fr/harcelement-sexuel-allen-brack-quitte-blizzard/
Article précédentLa part de marché du HomePod aux USA est toujours derrière Amazon et Google
Article suivantFIFA 22 Clubs Pro : enfin la possibilité d’incarner une femme
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.

Laisser un commentaire