La Russie a décidé de bloquer les VPN les plus connus dans son pays

La Russie a fait le choix de bloquer certains logiciel ou service VPN, limitant ainsi les différents acteurs du marché, même lorsqu'ils sont Russes.

La Russie impose des restrictions aux VPN et en bloque certains
Certains VPN ne pourront plus être utilisés en Russie.
- Publicité -

La Russie prend plusieurs décisions pour renforcer son contrôle sur l’Internet. Le service russe de supervision des communications a bloqué plusieurs VPN connus dans le pays, notamment NordVPN, ExpressVPN… et HolaVPN.

La Russie bloque des VPN

Comme vous le savez, le VPN est une solution permettant de naviguer sur Internet dans l’anonymat, en protégeant les données personnelles. Il permet aussi d’accéder aux contenus bloqués dans la zone géographique de l’utilisateur.

Dans un communiqué officiel, la Russie a pris la décision de bloquer les VPN sur son territoire. Parmi les services bloqués, on retrouve NordVPN, ExpressVPN, HolaVPN, KeepSolid VPN, SpeedifyVPN, IPVanish VPN, etc.

« L’utilisation de services de blocage maintient l’accès à des informations et à des ressources interdites, crée des conditions propices à des activités illégales, notamment celles liées à la distribution de drogues, à la pédopornographie, à l’extrémisme et à la propagande suicidaire », indique l’agence russe.

Ce n’est pas un cas isolé dans le contrôle d’internet dans le monde

L’agence a indiqué que des listes blanches ont été mises en place pour empêcher le blocage de ces services VPN pour les sociétés qui les utilisent à des « fins technologiques ». Ainsi, elle a reçu plusieurs demandes de la part de 64 organisations industrielles, dont 27 utilisent ces solutions pour soutenir 33 processus technologiques.

L’utilisation de moyens techniques contre le blocage des services est un mécanisme efficace et justifiable. Les flux de travail des entreprises russes figurant sur la liste blanche à fonctionner sans problème, tandis que les services VPN qui violent la législation russe ont purement et simplement été bloqués

Pour rappel, cette décision prise en Russie s’inscrit dans une politique de défiance générale envers les géants américains de la tech. À noter que la firme de Mountain View a déjà écopé d’une amende pour diffusion de contenus illégaux. Google n’avait pas répondu aux demandes des autorités russes de supprimer certains contenus sur YouTube.

- Publicité -
Article précédentDes images d’une coque de l’iPhone 13 Pro Max fuitent sur internet
Article suivantProtonMail communique l’adresse IP de plusieurs utilisateurs dans le cadre d’une enquête française
Fasciné par les moteurs de recherches, le High-Tech et la nouvelle technologie, je partage avec vous les dernières nouveautés, bons plans, et plus encore.