[Test/iOS] In the Sky Children the Light

In the Sky Children the Light nous emmène dans l'univers fantastique de Sky. Laissez-vous porter dans cet univers mystique et magique.

In the Sky Children the Light
© ThatGameCompagny
- Publicité -

Thatgamecompany nous propose un jeu de qualité, mélangeant aventure et narration. Ce développeur n’est pas à son premier coup d’essai, puisqu’ils ont développé un jeu en coopération de Sony ainsi qu’un autre. In the Sky Children the Light a été annoncé en 2017 lors de la Keynote d’Apple et a provoqué un grand engouement pour beaucoup de monde. Il est disponible sur Android et iOS !

Un jeu très envoutant !

Dans un monde où vous incarnez un enfant de lumière dans un univers en perdition nommé Sky. Vous devrez sauver ce monde en retrouvant les étoiles de la constellation. Celles-ci pourront être retrouvées par la résolution d’énigmes tout le long du jeu.

Le système social est également mis à l’honneur dans le jeu. Vous n’aurez pas de communication vocale et ni de chat. Le seul moyen de communiquer avec les personnes que vous croiserez le long du jeu se passera avec des gestes. Vous pourrez également ajouter des amis (cinq joueurs) et jouer ensemble d’un instant.

Comme démontré sur la vidéo, vous avez un système d’amélioration de votre personnage. Dans ce cas, c’était une amélioration pour vos ailes pour par la même occasion voler plus loin. Ce système ressemble au jeu du même développeur, Journey.

Lorsque vous vous envolerez, une jauge se déchargera peu à peu. Vous n’aurez qu’à chercher des points spécifiques pour pouvoir recharger celle-ci et pouvoir voler de nouveau. Le jeu se veut très calme avec son côté narratif. C’est un excellent jeu pour vous reposer et profiter pleinement du gameplay entourant.

Interface

Lorsque vous commencez le In the Sky Children the Light, vous aurez un petit didacticiel pour vous apprendre les mécaniques du jeu. Sur les extrémités de votre écran, vous aurez deux ronds, dont un, à gauche pour déplacer le personnage et l’autre à droite pour déplacer la caméra. Dans le coin inférieur droit, deux options vous permettront de capturer par un Screenshot ou un clip vidéo vos moments in-Game.

En haut à droit, des réglages habituels dont les graphismes, le son et le menu multijoueur. Sur le centre et en appuyant dessus, vous aurez les améliorations que vous aurez débloquées pour votre personnage, vous pourrez vous assoir et les possibles interactions à faire avec comme par exemple une lumière pour éclairer autour de là où vous êtes.

En haut à gauche se trouve un logo avec des packs payant pour avoir des avantages en jeu.

  • Pack Aventure ;
  • Pass Gratitude ;
  • Pass Démarrage.

En bas, vous aurez des notifications pour vous aider à avancer dans l’aventure.

Graphismes

Les couleurs et les effets de lumières sont splendides. Thatgamecompany a mis la barre haute. Les graphismes sont réglables dans les options. On doit préciser que plus vous augmentez les graphismes pour un meilleur rendu plus la batterie prendre un coup dans l’aile. L’univers se veut relaxant avec des touches de violette, bleu, orange et jaune, qui se fondent parfaitement bien avec le jeu. Vous pourrez admirer l’effet du vent qui glisse délicatement sur l’herbe.

Musique In the Sky Children the Light

Les sons et musiques de ce jeu sont vraiment magnifiques. On vous recommande d’y jouer bien évidemment avec un casque pour une immersion parfaite dans le jeu. Thatgamecompany ne fait pas semblant et nous impressionne toujours avec les musiques ses jeux.

Galerie In the Sky Children the Light

- Publicité -
Article précédentComment va devenir l’iPad en 2019 ? Une tablette ?
Article suivantHDD, SSD ou NAS ? Lequel choisir ?
Directeur des publications sur HighNews.fr. Je suis un passionné de tout l’univers high-tech, Gaming, Informatique et Internet. Nous pouvons discuter ensemble de votre projet de numérisation afin de vous projeter sur Internet ! Nous avons une équipe sensationnelle qui saura répondre à vos moindres besoins. Si je ne réponds pas, c’est que je suis bloqué devant un boss dans Dark Souls ou en train de m’enfiler des gâteaux au chocolat devant Harry Potter.