Mobileye (Intel) et Sixt lanceront un robotaxi à Munich

La filiale d'Intel, Mobileye, et le service de location de véhicule, Sixt, ont dévoilé leur service de robotaxi au salon IAA Mobility.

Mobileye et Sixt lanceront un robotaxi à Munich dès l'année prochaine
A l'occasion du salon IAA Mobility, Mobileye et Sixt ont dévoilé leur projet de robotaxi. © Unsplash / Mike Tsitas
- Publicité -

La filiale d’Intel, Mobileye, ainsi que le service de location de voiture, Sixt, lanceront ensemble un service de robotaxi à Munich.

Annoncé par les PDG des deux sociétés lors du salon IAA Mobility à Munich, le service de robotaxi devrait être disponible dès l’année prochaine. Ce dernier s’appuiera principalement sur les actifs de Mobileye qui a acquis, il y a quelques mois, la startup israélienne Moovit pour 900 millions de dollars. Celle-ci analyse les schémas de trafic urbain et fournit des recommandations en matière de transport en mettant l’accent sur les transports publics.

Ainsi, le service de robotaxi sera accessible aux cyclistes via l’application Moovit. Il sera également proposé sur l’application Mobility ONE de Sixt. Cependant, les deux sociétés n’envisagent pas un lancement à grande échelle, au début en tout cas. Effectivement, le service devrait commencer par une phase de test pour les premiers passagers dans les rues de Munich en 2022.

Si le programme de test est concluant, le service évoluera probablement en accueillant de nouveaux passagers. Les sociétés ont indiqué que le service passerait, après approbation réglementaire, des phases de test aux opérations commerciales.

Mobileye et Sixt se lance dans le transport en commun avec ce robotaxi, un véhicule électrique et autonome.
Mobileye et Sixt ont conçu un robotaxi. © Mobileye

L’Allemagne comme nullement de départ

Mobileye et Sixt envisagent donc d’étendre le service à travers l’Allemagne en premier lieu puis dans d’autres pays européens dans les années à suivre. Les sociétés ont sélectionné l’Allemagne comme premier pays en raison d’une loi récemment promulguée qui autorise les véhicules sans conducteur sur la voie publique. De plus, Mobileye y teste déjà sa technologie de véhicule autonome. 

« L’Allemagne a montré un leadeurship mondial vers un avenir de mobilité autonome en accélérant la législation AV cruciale », a déclaré Gelsinger le PDG d’Intel lors de l’IAA. « Notre capacité à démarrer des opérations de robotaxi à Munich l’année prochaine ne serait pas possible sans cette nouvelle loi » a-t-il indiqué.

Durant l’évènement automobile qui se déroule actuellement à Munich, Mobileye a également dévoilé les véhicules équipés du système de conduite autonome qui seront produits en grande quantité et utilisés pour le service robotaxi en Allemagne. Bien que la filiale d’Intel soit plus connue pour fournir aux constructeurs automobiles une technologie de vision par ordinateur qui alimente des systèmes avancés d’aide à la conduite, la société a également développé une technologie de véhicule automatisé.

Le système d’autoconduite, Mobileye Drive, développé par la société est composé d’un calcul basé sur un système sur puce, de sous-systèmes de détection redondants basés sur la technologie de caméra, de radar et de lidar. Il est également composé du système de cartographie REM ainsi qu’une politique de conduite basée sur des règles de sécurité (Responsibility-Sensitive Safety – RSS). 

Son système de cartographie REM collecte essentiellement des données en exploitant plus d’un million de véhicules équipés de la technologie. Ces derniers permettent de créer des cartes haute définition pouvant être utilisées pour prendre en charge les systèmes ADAS et de conduite autonome.

Découvrez également le concept de véhicule autonome de Volkswagen et Argo AI.

- Publicité -
SourceTechcrunch
Article précédentFossil Gen 5 : La montre connectée perd plusieurs cadrans à la suite d’une mise à jour
Article suivantQualcomm équipera la Mégane E-Tech Electric de Renault