Ce camion autonome traverse l’Amérique 10 h plus vite qu’un conducteur humain

Le trajet parcouru par le camion autonome nécessite habituellement plus de 24 heures pour un humain, mais il vient d'être raccourci grâce à la technologie.

Camion autonome TuSimple
Une technologie qui va grandement intéresser les entreprises de livraison. © TuSimple
- Publicité -

L’entreprise TuSimple a annoncé que son camion autonome a parcouru plus de 1 500 km en l’espace de 14 heures et 6 minutes, tandis que ce trajet exige plus de 24 heures de conduite pour un humain. Un résultat très intéressant et prometteur pour l’industrie des services de livraison…

Objectif : un camion autonome sans sécurité humaine à bord

La société de véhicules autonome TuSimple a testé ses poids-lourds, chargés de pastèques fraîches. Le transport s’est effectué sur un itinéraire de 1 530 km, reliant Nogales, en Arizona, à Oklahoma City, dans l’État d’Oklahoma. Il s’agissait d’un projet pilote, réalisé en partenariat avec le producteur et distributeur de fruits et légumes Giumarra.

Le but de ce test était notamment de mettre à l’épreuve les réactions du camion autonome lorsqu’il partage la route avec des chauffeurs humains. C’est pourquoi un conducteur de sécurité était à bord du camion. Il n’a cependant conduit que sur une petite portion de 60 km. L’ordinateur a pris en charge tout le reste du parcours, avec succès.

Une opportunité alléchante pour l’industrie de la livraison

Les résultats de cette étude sont encourageants, mais pas surprenants. Effectivement, il est normal d’un humain ai besoin de repos, et qu’aucun chauffeur de poids-lourd ne soit contraint de conduire pendant 14 heures consécutives – une prouesse physiquement impossible.

Pourtant, l’économie de 42 % de temps de trajet représente une réelle aubaine pour les entreprises de livraison. UPS et l’US Postal Service (l’équivalent américain de La Poste) sont d’ailleurs partenaires de TuSimple, qui a lancé un vaste programme d’essai en faisant circuler ses camions autonomes entre Dallas et Phoenix.

L’entreprise s’est fixé pour objectif de les faire fonctionner de manière 100 % autonome, sans présence d’un conducteur de sécurité à bord, d’ici à 2024.

Le transport tend clairement à être révolutionné dans les prochaines années, qu’il s’agisse de trajets professionnels ou personnels.

- Publicité -
Article précédentAirPods Pro : un firmware en bêta avec Conversation Boost
Article suivantAmazon propose des solutions pour arrêter la destruction d’articles invendus
Rédactrice Web à l'âme de geek, je parcours le Web pour vous dénicher les actualités les plus croustillantes !