Accueil Actualités Coca Cola et State Farm prennent leurs distances pour l’Overwatch League

Coca Cola et State Farm prennent leurs distances pour l’Overwatch League

Coca-Cola et State Farm décident communément de prendre plus de distance avec la Overwatch League à cause des affaires d'Activision Blizzard.

Coca Cola et State Farm se retire de la Overwatch League. © Florian Olivo / Unsplash

Au vu du procès contre Activision Blizzard, les sponsors déclarent qu’ils réévaluent leurs relations avec l’Overwatch League. The Washington Post que Coca Cola et State Farm prennent leurs distances et étudier la manière de continuer à collaborer avec le groupe sur sa League e-sport.

Coca-Cola et State Farm se retirent du sponsoring de l’Overwatch League

Coca Cola et State Farm, deux des sept sponsors de l’Overwatch League, « réévaluent » leur relation avec la Ligue. Les cinq autres sponsors sont IBM, Xfinity, Cheez-It, Pringles et TeamSpeak.

Coca Cola a déjà déclaré que les dirigeants sont « au courant des accusations autour d’Activision Blizzard » et qu’ils « travaillent avec leur partenaire Blizzard pour prendre un peu de distance pour le moment et revoir les stratégies et les programmés prévus ».

De sa part, State Farm indique que la firme est en train de réévaluer sa « relation marketing temporaire avec l’Overwatch League » et a déjà demandé qu’aucune de ses publicités ne soit diffusée durant les matchs de ce week-end.

C’est après la plainte de l’état de Californie, qui a dévoilé les détails des discriminations et du harcèlement des salariés, que certains sponsors ont pris la décision de réévaluer leur relation avec la Ligue.

Pour rappel, le président du groupe, J. Allen Brack, a démissionné et a été remplacé par Jen Oneal et Mike Ybarra, les deux co-dirigeants qui vont prendre le volant. Par ailleurs, il est à noter que le président directeur général d’Activision Blizzard a rédigé une lettre aux équipes s’excusant pour la réponse officielle « à côté de la plaque » au procès et a engagé la société légale WilmerHale pour faire un audit du groupe.

Selon les rumeurs qui circulent sur la toile, Jesse Meschuk, vice-président directeur et responsable des ressources humaines, aurait aussi quitté le groupe cette semaine.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Quitter la version mobile