Accueil Actualités Skello lève 40 millions d’euros pour étendre son outil SaaS d’optimisation et...

Skello lève 40 millions d’euros pour étendre son outil SaaS d’optimisation et d’automatisation de la gestion des plannings dans d’autres pays

Avec cette levée de fonds de 40 millions d'euros, la startup Skello compte étendre son service dans d'autres pays notamment en Allemagne et en Espagne.

Cette levée de fonds va permettra à Skello de s'étendre. © Skello

La startup française Skello a réalisé une levée de fonds de 40 millions d’euros pour son outil SaaS d’optimisation et d’automatisation de la gestion des plannings. La société compte étendre ses activités en Allemagne et en Espagne. La French Tech a annoncé cette série B ce jeudi 16 septembre 2021.

40 millions d’euros pour l’outil SaaS de Skello

« Avec Skello, les managers en point de vente peuvent gérer le planning selon les contraintes métiers que sont les législations, conventions collectives et autres règles inhérentes à certaines activités »

Quitterie Mathelin-Moreaux, co-fondatrice et CEO de Skello

L’outil développé par la startup française s’interface avec les outils de paie et les logiciels de caisse, et ce pour collecter les données concernant le chiffre d’affaires et la prévision d’activité. La personne chargée de la gestion de la solution doit préparer au préalable la structure du planning et le nombre de personnes dont il a besoin pour chaque poste et créneau horaire. Il doit aussi mentionner le volume horaire, le taux horaire et le poste de chaque personne dans l’équipe.

« Skello permet aux managers d’extraire les éléments variables de la paie envoyés aux logiciels partenaires et de générer des fiches de paie automatiquement », précise la CEO. La solution SaaS s’occupe en amont de la gestion des ressources humaines et des tâches administratives et légales concernant le salarié. Il permet également de générer certains documents comme les contrats types.

Avec cette levée de fonds de 40 millions d’euros, l’entreprise française souhaite affirmer sa position en France et étendre ses activités en Allemagne et en Espagne. Pour ce faire, la startup prévoit de doubler son effectif, en passant de 150 salariés aujourd’hui à 300 d’ici fin 2022 et 500 d’ici fin 2023.

Rappelons que les revenus de la startup ont atteint 5 millions d’euros en 2020, sachant qu’elle vise les 10 millions d’euros pour l’année en cours.   

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Quitter la version mobile